Harold Lebel

Député de Rimouski

Harold LeBel dévoile la seconde partie des engagements électoraux pour la circonscription de Rimouski
lundi 24 mars, 2014
Facebook
Twitter

M. Harold LeBel, candidat du Parti québécois dans la circonscription de Rimouski, a dévoilé la deuxième partie de ses engagements pour la circonscription. Les domaines de la santé, de l’éducation, de l’action communautaire et des infrastructures sont parmi les préoccupations du candidat. Cinq autres engagements donc, soit :

 

1-         Appuyer le projet d’amélioration des infrastructures du Centre hospitalier de Rimouski, incluant l’agrandissement du bloc opératoire et de la psychiatrie.

« Actuellement le gouvernement a donné son aval pour produire un avis de pertinence, il faut maintenant s’assurer du suivi et je m'y engage formellement », a déclaré M. LeBel.

 

2-         Appuyer le développement de la recherche universitaire à l’UQAR et au collégial; accroître l’accessibilité à l’enseignement supérieur; favoriser les créneaux exclusifs de    formation au Cégep de Rimouski; appuyer les initiatives de lutte contre le décrochage scolaire.

« J'ai rencontré le recteur de l'UQAR, M. Ouellet, je l'ai assuré de mon entière collaboration afin de réaliser le projet d'agrandissement des infrastructures de l'Université. Le recteur m'a aussi expliqué son point de vue concernant le financement des universités en région », a fait savoir Harold LeBel. Rappelant que le gouvernement a ramené la paix sociale sur les campus et s’est engagé à réinvestir près de 1,8 milliards d'ici 2019, le candidat LeBel s'est engagé à s'enquérir de la situation afin de s'assurer de l'équité du financement des universités en région, tel l'UQAR.

Concernant la formation collégiale, le candidat appuie le principe des créneaux régionaux exclusifs de formation. « Depuis 20 ans, aucun examen de la situation de la formation collégiale en région n'avait été fait. Un chantier sur l'offre de formation est en cours et un rapport d'étape a été déposé le mois dernier. Je vais assurer un suivi étroit de ce dossier qui doit se concrétiser par une consolidation de l'offre de formation du Cégep de Rimouski », a indiqué le candidat du Parti Québécois.

Enfin, concernant le décrochage scolaire, M. LeBel a été sensibilisé par le Carrefour jeunesse emploi et par l'organisme "Je raccroche". « Comme père de deux jeunes garçons, cette problématique m'interpelle au plus haut point et je serai au rendez-vous pour soutenir les initiatives de persévérance scolaire », a déclaré le candidat.

 

3-         Appuyer le renforcement de notre structure industrielle et augmenter la contribution du secteur de l’économie sociale dans notre développement économique, social et régional.

Rappelant qu'il a été un proche conseiller de Guy Chevrette, ancien ministre du Parti Québécois, au moment de la mise en œuvre de la politique de soutien au développement local et régional en 1995, et que cette politique est encore en vigueur aujourd'hui, M. Lebel veut actualiser cette politique en consolidant les CLD et en appuyant d'avantage les PME par la création de la Banque de développement économique du Québec. L’entreprenariat féminin sera aussi encouragé en soutenant le travail de Femmesssor de même que celui des organismes de soutien au projet d'économie sociale.

« Après 20 ans, la politique de soutien au développement local et régional doit être revue pour mieux soutenir notamment l'entreprenariat régional », selon M. LeBel. Ce dernier s'est dit honoré que la première ministre, Mme Marois, lui ait demandé de présenter les engagements en matière de développement régional devant la presse nationale, samedi dernier. « C'est une très belle marque de confiance et je l'en remercie », ajoute M. LeBel.

 

4.         Assurer une complémentarité entre le transport routier, ferroviaire et maritime, en misant notamment sur le corridor commercial du Saint-Laurent; maintenir et améliorer les infrastructures des réseaux routiers locaux; veiller à l'amélioration des infrastructures portuaires.

Rappelant que la première politique de transport maritime est l'œuvre d'un gouvernement du Parti Québécois, M. LeBel réitère son appui au développement du transport maritime. A cet égard, M. LeBel appuiera le renouvellement du financement de la Chaire de recherche en transport maritime de l'UQAR.

 

5.         Appuyer les initiatives communautaires et coopératives notamment dans les domaines de la santé, de l’habitation, de l’environnement, de la jeunesse, des ainés et de la condition féminine; assurer un meilleur financement de l’action communautaire.

Pour avoir œuvré au sein des groupes communautaires de la région pendant des années, Harold LeBel comprend bien la réalité souvent difficile avec laquelle les groupes communautaires doivent travailler.

« L'impact social et économique du travail des groupes communautaires n'a plus à m'être démontré, je connais et reconnais l'impact majeur pour nos communautés de l'action communautaire. Le mouvement coopératif pourra aussi compter sur moi. Le coopératisme et le développement local et régional vont de pair », assure M. LeBel.

 

Ces engagements complètent la plateforme électorale du candidat LeBel pour la circonscription de Rimouski.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan de mi-campagneDu côté de l’organisation, les choses vont rondement. « Notre équipe tourne à plein régime, le pointage et la préparation du jour J vont bon train, tout le monde travaille avec cœur et enthousiasme, c’est très stimulant », affirme M. LeBel.L’agenda est également bien rempli. Jusqu’ici, le candidat a pu rencontrer une quarantaine d'organismes. « Les gens m’informent de leurs projets et de leur vision du développement, je prends le temps de bien les écouter et de voir avec eux des scénarios de suivi. Je profite aussi de plusieurs occasions pour rencontrer le plus de gens possible. L'accueil est toujours chaleureux. Lors du premier match des séries de l'Océanic, dont je suis un fan de la première heure, les gens me serraient la main en me prédisant deux victoires, celle de l'Océanic et la mienne le 7 avril prochain. Il faudra maintenant réaliser ces deux prédictions. Pour la première, je ne peux que les encourager mais pour la deuxième, j’y travaille ! », termine le candidat du Parti Québécois Harold Lebel.

À DÉCOUVRIR
Activités régionales