17 Mars 2014

Harold LeBel dévoile ses engagement pour la circonscription de Rimouski

M.Harold LeBel, candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Rimouski, a dévoilé une première partie de sa plateforme électorale aujourd’hui. « Neuf priorités constituent l’essentiel de mes engagements. En voici quatre. Je livrerai les cinq autres la semaine prochaine. Bien sûr, à la lumière des rencontres que je fais dans le cadre de la campagne, certains engagements pourront être précisés ou ajoutés. C’est aussi ça être à l’écoute », précise M. LeBel.   

Selon M. LeBel, son expérience sera un atout majeur une fois député et sa vision du développement servira bien les intérêts de la circonscription: « Dans mon rôle de conseiller politique, j’ai été un farouche défenseur de la décentralisation des pouvoirs en région et de la modulation des programmes gouvernementaux pour tenir compte des besoins des régions, notamment des communautés rurales dévitalisées. Je tiens donc à ce que les interventions du gouvernement dans tous les domaines, l’économie, l’éducation, le social ou la culture, adoptent les couleurs de la circonscription et non le contraire ».   « C’est dans cet esprit que je m’engage maintenant à faire tout ce que je pourrai pour réaliser les engagements suivants et livrer des résultats », ajoute-t-il :  

 

1- Soutenir le projet d’infrastructure moderne et accessible en loisir et sport à Rimouski;

2- Maximiser l’impact de la nouvelle Politique nationale de la ruralité; en favorisant l’achat local de nos produits dans les réseaux publics et chez les       consommateurs, les hôteliers et les restaurateurs; en appuyant le concept de forêt de proximité et le chantier d’éclaircies commerciales; en appuyant le développement de l’axe touristique de la 232 dans le « haut pays »;

3- Appuyer les maillages entre le secteur de la culture et celui de l’éducation; assurer la pérennité du Conservatoire de musique de Rimouski; assurer le suivi du projet de la Coop Paradis; appuyer nos musées et encourager la philanthropie culturelle;

4- Accompagner les citoyennes et les citoyens de la circonscription dans le cheminement de leurs dossiers et de leurs projets. Je serai très accessible et des rencontres citoyennes seront aussi organisées pour permettre à la population de donner son opinion sur les priorités de développement de leur communauté.  

« Je suis originaire de Squatec, tout à côté, et je crois au développement de la circonscription et de la région. Je suis un homme de développement régional et j’ai l’expérience pour assumer le leadership dont la région a besoin. Je suis déterminé à réaliser ces engagements, c’est une question de confiance et de crédibilité » insiste M. LeBel.  

Harold Lebel rencontre Thomas Briand-Gionest  

Par ailleurs, comme il s’était engagé à le faire, Harold LeBel a rencontré M. Briand Gionest. « Dans le respect des militants qui travaillent fort pour une victoire le 7 avril prochain, nous avons eu ensemble un échange constructif », mentionne M. LeBel. De son côté, M. Briand-Gionest affirme que « l’indépendance ainsi que la défense des intérêts de ma région sont mes priorités et je crois que le Parti Québécois demeure le meilleur véhicule pour y parvenir ».   « J’ai proposé à M. Briand-Gionest de collaborer avec moi afin d’alimenter ma réflexion sur mes engagements pour la circonscription et je le remercie d’avoir accepté mon offre» affirme M. LeBel.

Le candidat du Parti Québécois a par la même occasion décidé de reprendre la proposition de M. Briand-Gionest de tenir annuellement une assemblée citoyenne afin de donner la parole à la population et lui fournir l’occasion de mieux définir ses priorités. « Je suis très heureux de voir cette idée reprise, car je crois qu’il est important de se doter d’outils nous permettant d’être mieux au fait des préoccupations des gens de notre circonscription», constate M. Briand- Gionest.   « La formule reste à préciser mais c’est une proposition que j’aime puisqu’elle donne la parole aux citoyennes et aux citoyens », a conclu M.LeBel.

 

 

Le candidat Harold LeBel lors du dévoilement de sa plateforme électorale.