19 Mars 2014

Harold LeBel déçu des déclarations de Québec Solidaire

Le candidat du Parti québécois, M. Harold LeBel, déplore la dérive de certains ténors de Québec Solidaire quand il s’agit du projet de Charte de la laïcité. Après Amir Khadir, qui a déjà parlé de la « xénophobie des régions », c’est au tour du coporte-parole de Québec Solidaire, M. Andres Fontecilla, d’y aller de comparaisons douteuses. En effet, lundi dernier, sur les ondes d’une station radiophonique, M. Fontecilla a comparé le Parti québécois à l’extrême droite et au Front national de Marine LePen. M. LeBel aimerait savoir ce que pense la candidate locale de Québec Solidaire, Mme Besner, des affirmations de ses collègues. « Est-elle d’accord avec eux? Endosse-t-elle ce genre de propos méprisants? », s’interroge-t-il.

 

Le candidat du Parti québécois se dit déçu de tels abus de langage. Selon lui, « ça n’apporte rien au débat et ça ne favorise surtout pas le dialogue entre les citoyens ni celui entre les gens des régions et ceux des grands centres urbains. Le projet de charte trouve écho chez beaucoup de gens et les préoccupations de ceux vivant en région sont toutes aussi légitimes que celles de ceux vivant à Montréal».

 

M. LeBel affirme que, loin d'être confronté à cette supposée «xénophobie des régions», ses échanges avec les citoyennes et les citoyens qui lui parlent de ce sujet sont respectueux et que le climat est tout à fait serein.  «Je pense que messieurs Kadhir et Fontecilla sont totalement coupés de la réalité en région à cet égard» ajoute le candidat Harold LeBel.